« Je dois me servir de la frustration »

Le champion d’Europe du 3 000 mètres steeple veut battre son record à Zurich. © PHOTO ARNAUD LOTH Le champion d’Europe du 3 000 mètres steeple veut battre son record à Zurich.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Périgourdin est revenu en Dordogne après son élimination en séries du 3 000 m steeple aux Mondiaux, et avant Zurich

Entre Pékin et Zurich, Yoann Kowal a eu le temps de rentrer en Dordogne. Du coup, nous l'avons intercepté hier, lors de l'émission de nos confrères de France Bleu Périgord, « Troisième mi-temps », à laquelle « Sud Ouest » collabore.

Histoire de revenir sur son élimination en séries du 3 000 mètres steeple aux Mondiaux en Chine à l'issue d'une course hyper-lente. Le Périgourdin avait été eliminé au temps, après avoir pris la quatrième place de sa série.

Son temps : 8 min 41 sec 65, loin de son record personnel de 8 min 12 sec 53. À treize centièmes de la troisièmeplace qualificative.

Maintenant, Kowal va se projeter sur sa fin de saison, avec le rendez-vous suisse dès jeudi soir.

« Sud Ouest ». Vous avez revu hier (dimanche) votre course de Pékin. Qu'est ce qui vous a sauté aux yeux ?
Yoann Kowal. Il n'y a pas grand-chose qui m'ait choqué. Il y a le dernier 800 mètres qui est bouclé en 2 min 01 sec, c'est rapide, costaud. Ça montre que j'étais en forme. C'est le point positif

Avez-vous digéré cette absence de finale ?
Ça reste encore dur. Cette course restera gravée à vie. Elle est historique cette série, c'est la plus lente de l'histoire. Le coach de Mehdi Baala, qui est à fond dans les statistiques, m'avait dit avant Pékin ‘‘si tu fais 8 min 22 sec, tu seras en finale''. Comme je cours en 8 min 12 sec, tout était au vert. Avec mon coach Patrick (Petitbreuil), on était hyper confiant en arrivant en Chine. Et voilà. La course est partie aux 1 000 mètres. Les derniers 500 mètres ont été costauds. Même le Tunisien (Ben Yahia) qui court en 8 min 14 sec, même des mecs en moins de 8 min 20 sec, ont sauté.

Que vous a dit votre entraîneur après la course ?
Il m'a dit qu'il n'avait rien à me reprocher, qu'il ne pouvait pas m'engueuler. Il était aussi dégoûté que moi.

Pas trop dur de s'y remettre ?
C'est encore dur aujourd'hui. Mais il faut que je m'en serve.

Vous renouez avec la piste dès jeudi soir, avec le meeting de Zurich, au Letzigrund. Avez-vous retrouvé la forme ?
On verra. En tout cas sur cette course, je sais ce que je veux : être acteur. Tout en étant le plus relâché possible. Je dois être dans l'aisance, quelque soit le rythme. Je vais tenter.

C'est à dire ?
Pour battre mon record. Il faut faire 2 min 43 sec sur les premiers 1 000 mètres. Il faut aussi être relâché. Mais des fois ça part vite, et d'autres fois ça part lentement. Il faut que je sente les choses. Si je fais moins de 8 min 10 sec, ce sera carton plein ! Même si je finis dernier, je prends. Il y aura tous les Kenyans. Donc je dois me relâcher sur les 2 000 premiers mètres pour être dans les 8 min 10 sec, et serrer les dents sur le dernier 1 000 mètres.

Le record personnel, c'est l'objectif maintenant ?
Pour la fin de cette saison, oui. Zurich, ce sera mon dernier 3 000 mètres steeple à chrono, donc... Je dois me servir de la frustration pour avancer.

Quels sont vos autres rendez-vous ?
Après Zurich, je ferai peut-être le Décanation le 13 septembre, et peut-être Poitiers le 19 septembre, mais c'est à confirmer. Sinon, il y a les championnats du monde militaires en Corée du Sud. La finale du 3 000 mètres steeple sera le 7 octobre. Après, vacances.

Propos recueillis par Rafael Dubourg pour Sud-Ouest du 1er sept.2015

 

Partenaires

  • CRYOTHERAPIE
  • Logo-perigueux
  • Luc-fauret-p
  • Maxence-rigottier
  • NUTRATLETIC
  • TEAM-PUB
  • aquacap
  • biocoop
  • cg24
  • cgr
  • eureduc-LOGO
  • grand-perigueux
  • intersport-marsac
  • logo-le-7
  • parot-automotive
  • perimedia
  • region-aquitaineq
  • rudy-project
  • semitour
  • taranis-sarl

Log in or create an account

Ce site utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site et pour nos statistiques de visite. Aucune information personnelle n'y est stockée. En savoir plus sur les Cookies et comment les supprimer Cliquez ici.
Ce que dit la CNIL sur le RGPD