Kowal en quête de repères

Yoann Kowal a travaillé le passage des haies lundi soir à Périgueux PHOTO ARNAUD LOTH Yoann Kowal a travaillé le passage des haies lundi soir à Périgueux
Évaluer cet élément
(0 Votes)
RABAT - Yoann Kowal va courir son premier 3 000 mètres steeple de l’année, demain soir, au Maroc. Le champion d’Europe espère retrouver ses sensations sur la distance et pourquoi pas réaliser les minima pour les Mondiaux.Demain soir, Yoann Kowal va retrouver le complexe sportif du Prince Moulay Abdellah.

Il n’avait plus posé ses pointes sur la piste de Rabat depuis le 9 juin 2013. Ce jour-là, l’athlète périgourdin

 s’était imposé en bouclant le 3 000 mètres steeple le plus rapide de sa carrière : 8’12’’53. Un record personnel qui tient toujours. L’an dernier, il est revenu au Maroc pour participer au meeting international Mohammed VI. Seulement, le stade de Rabat était en travaux et l’épreuve avait été délocalisée à Marrakech. La course avait été beaucoup moins convaincante (10e en 8’34’’07) pour le Périgourdin.
Mais, demain, sur les coups de 21 heures, il n’y aura pas beaucoup de place pour les souvenirs. «Je vais voir où j’en suis. Je n’ai pas travaillé les allures du 3 000 mètres steeple lors de mes stages aux États-Unis (en avril à Denver et en mai à Mammoth Lakes). Mardi, j’ai fait des séances de 300 mètres haies en survitesse, mais je ne suis pas encore bien réglé.» Et pour cause, Kowal n’a pas couru un 3 000 mètres steeple depuis près de dix mois. Une course plutôt manquée (4e en 8’28’’62) au Décanation à Angers, le 30 août, soit deux semaines après son titre européen à Zurich (Suisse). «J’ai confiance en moi mais l’épreuve du steeple me fait un peu peur actuellement, glisse t-il. C’est positif d’avoir cette sensation, c’est une course tellement exigeante qu’il ne faut l’aborder avec trop de confiance.»
Vendredi dernier, il a fait une rentrée convaincante en plein air avec une deuxième place (en 3’38’’56) lors du 1 500 mètres du meeting de Montbéliard (Doubs). Alors, même s’il est en manque de repères, « Yoko » espère tout de même réaliser les minima pour les prochains championnats du monde (à Pékin, fin août). «C’est un meeting de haut niveau, proche de la Ligue de Diamant et les conditions devraient être bonnes, vers 15 °C, alors si je peux courir sous les 8’19’’, je dois saisir l’occasion. Cela me libérerait d’un poids pour la suite de la saison.»

Contrôlé hier matin
Car les échéances vont s’enchaîner. Dès mercredi, il s’envolera pour la Russie où il participera au 3 000 mètres steeple des championnats d’Europe par équipes, à Tcheboksary les 20 et 21 juin. «J’ai plus peur des déplacements que des compétitions, avoue le licencié à l’Entente Périgueux Sarlat Trélissac Athlétisme (Epsta). Je mets tout en place pour effectuer la meilleure récupération possible. J’ai trois à quatre séances par semaine avec mon kiné par exemple.»
Ainsi, il est arrivé au Maroc dès hier soir, après un vol Bordeaux-Casablanca, suivi d’un trajet en voiture jusqu’à Rabat. Plus tôt, à 8 heures, il avait eu droit à la visite surprise à son domicile de l’agence française de la lutte contre le dopage (AFLD) pour un contrôle inopiné.
Son premier depuis l’hiver dernier. «J’en ai cinq ou six par an en moyenne. Je pensais que je seraicontrôlé aux États-Unis, ça n’a pas été le cas, confie-t-il. Mais comme mon passeport biologique ne présente aucune anomalie depuis le début du programme, je suis peut-être moins ciblé.»
En revanche, sur la piste, demain soir, le champion d’Europe devrait être surveillé par ses adversaires.

Cédric SOCCA - Sud-Ouest

 

Partenaires

  • CRYOTHERAPIE
  • Logo-perigueux
  • Luc-fauret-p
  • Maxence-rigottier
  • NUTRATLETIC
  • TEAM-PUB
  • aquacap
  • biocoop
  • cg24
  • cgr
  • eureduc-LOGO
  • grand-perigueux
  • intersport-marsac
  • logo-le-7
  • parot-automotive
  • perimedia
  • region-aquitaineq
  • rudy-project
  • semitour
  • taranis-sarl

Log in or create an account

Ce site utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site et pour nos statistiques de visite. Aucune information personnelle n'y est stockée. En savoir plus sur les Cookies et comment les supprimer Cliquez ici.
Ce que dit la CNIL sur le RGPD